Bestiaire en carton

Le carton est un matériau commun, léger, fragile et solide à la fois. Issu du bois il revêt ce caractère naturel et propre, tout en étant un pilier de la production et de la consommation humaine. Jeté ou recyclé, il est disponible facilement et en quantité. Mais il est surtout éphémère, ce qui en fait un matériau de peu de valeur face à la pierre et au métal. Pourtant c’est ce matériau que j’ai choisi d’utiliser pour rendre hommage à la faune. Sans doute y vois-je des points communs.

A mon sens, le carton est devenu le matériau emblème de ses dernières décennies, comme l'a été le plastique depuis les années 50. Ses propriétés sont à l'opposé du matériau noble, traditionnellement employé pour l’œuvre d'art. Par ce choix, c’est donc aussi un défi que je me lance. Celui de représenter le vivant  sans  laisser la valeur du matériau prendre le dessus. Taxidermie ou statuaire contemporaine, ce bestiaire de carton présente ainsi des portraits d’animaux et d’hommes, réalisés à l’échelle 1, dans le souci d'approcher au plus près l'âme du sujet, sans en faire disparaître le matériau.